Blog

Combien de temps peut-on conserver les bières...


PEUT-ON BOIRE DE LA BIÈRE PÉRIMÉE ?

Cela vous est certainement déjà arrivé : une bouteille de bière oubliée dans le fond d’une armoire, dont la date de péremption est dépassée au moment où vous la découvrez. Que faire ? Déverser ce délicieux breuvage dans l’évier ou le boire tout de même ?


La date de péremption est-elle obligatoire ?

La loi ne laisse aucune place à l’interprétation : l’étiquette de tout produit alimentaire doit faire mention d’une date de péremption. Les boissons aussi, sauf si la teneur en alcool est de 10 % vol (pourcentage volumique) ou davantage.

La bière contient généralement moins de 10 % vol d’alcool, de sorte que le brasseur est tenu d’indiquer une date de péremption. Ce n’est pas le cas du vin, puisque la teneur en alcool est supérieure.

La différence entre « à consommer de préférence avant » et « à consommer jusqu’au »

Contrairement aux produits très périssables comme les produits laitiers ou la viande, la bière se conserve beaucoup plus longtemps. La bière ne doit d’ailleurs même pas se conserver au réfrigérateur.

Pour cette raison, la date de péremption n’est pas exprimée dans les termes « à consommer jusqu’au », mais bien sous la forme « à consommer de préférence avant ». Cela signifie que la bière conservera ses caractéristiques spécifiques en termes de saveur, de couleur et d’arôme au moins jusqu’à la date indiquée.

Passé cette date, la qualité n’est plus garantie. Mais si le produit et l’emballage sont intacts, vous pouvez sans crainte conserver la bière plus longtemps.

En fonction du type, la bière se conserve plusieurs mois ou plusieurs années. Les bières légères se conservent moins longtemps que les bières fortes, plus alcoolisées.

La bière se bonifie-t-elle avec l’âge ?

Certaines bières spéciales n’acquièrent toute leur saveur qu’après une certaine maturation, mais ce sont des exceptions. La plupart des bières sont au meilleur de leur forme lorsqu’elles sortent de la brasserie.

Une fois la date de péremption dépassée, des différences peuvent être perceptibles en termes de saveur, d’arôme ou de couleur. Un précipité floconneux, par exemple, peut rendre trouble une bière habituellement limpide. L’exposition à la lumière et à l’oxygène peut donner à la bière un goût d’oxydation qui est loin d’être souhaitable.

Est-on malade après avoir bu de la bière gâtée ?

La bière se gâte très rarement sous l’action de bactéries. Vous ne serez donc pas malade d’en avoir bu. Simplement, l’aspect de la bière et son goût ne sont pas ceux que vous attendriez de votre breuvage préféré.

Comment conserver au mieux la bière ?

La bière se conserve de préférence au frais et dans l’obscurité. Choisissez une pièce dont la température est constante. Si vous n’avez pas de cave obscure et fraîche, mieux vaut conserver la bière au réfrigérateur. Mais ça, vous le saviez déjà…

Rédigé le  31 août 2017 13:28  -  Lien permanent
0 Commentaires  

La bière plus efficace que le paracétamol pour combattre la douleur ?

La bière plus efficace que le paracétamol pour combattre la douleur ? Selon une nouvelle étude britannique, boire deux pintes de bière seraient plus efficaces pour combattre la douleur que prendre des analgésiques comme le paracétamol.  Vous avez mal à la tête ? Ou des courbatures ? Et si vous preniez une bière pour vous soulager ? Ce conseil n'est pas aussi absurde qu'il n'y parait. En une certaine quantité, l'alcool lutterait en effet plus efficacement contre la douleur que les médicaments classiques. C'est du moins ce qu'affirme une étude britannique publiée fin 2016 dans la revue The Journal of Pain.  Pour en arriver là, les auteurs de l'étude, des scientifiques de l'Université de Cambridge, ont analysé les résultats de 18 expériences incluant quelque 400 participants. Ces expériences consistaient à évaluer l'effet de différentes boissons alcoolisées et non-alcoolisées sur la douleur en matière de seuil et/ou d'intensité de souffrance. A l'issue de leur méta-analyse, les scientifiques ont constaté qu'une alcoolémie d'environ 0,8 gramme par litre produisait une "légère élévation du seuil de douleur" et une "réduction importante à modérée de l'intensité de la douleur". Cette alcoolémie correspond à la consommation d'environ trois-quatre verres d'alcool ou deux pintes de bière.  L'alcool, un analgésique inefficace Ces résultats "suggèrent que l'alcool est un analgésique efficace qui fournit une réduction cliniquement significative de l'intensité de la douleur", écrivent les chercheurs. Néanmoins, l'étude ne permet pas de déterminer comment l'alcool réduit la douleur, par exemple s'il affecte les récepteurs du cerveau ou s'il agit plutôt sur l'anxiété qui accroit la sensation de douleur. Interrogé par The Sun, le Dr Trevor Thompson qui a dirigé l'équipe a résumé : "Nous avons trouvé des preuves solides que l'alcool est un anti-douleur efficace. Il peut être comparé aux opioïdes comme la codéine et son effet est plus puissant que celui du paracétamol". Néanmoins, les scientifiques tiennent à rester prudents. Cette étude ne signifie évidemment pas qu'il faut opter pour une pinte de bière au moindre mal de tête. A titre de comparaison, une alcoolémie de 0,08 g/l correspond au taux légal autorisé au Royaume-Uni ou au Canada. Mais il dépasse celui autorisé en France fixé à 0,05 g/l. De même, l'étude ne signifie pas non plus que l'alcool est bon pour la santé. A consommer avec modération "Boire en trop grandes quantités vous causera plus de problèmes sur le long terme", a souligné Rosanne O'Connor du département de santé publique britannique. Il est recommandé pour les hommes comme pour les femmes de ne pas boire plus de 4 verres standards en une seule occasion et de s'abstenir au moins un jour par semaine de boire de l'alcool. En prenant ces risques en compte, l'étude britannique pourrait toutefois ouvrir des voies dans la prise en charge de la douleur. "Si nous parvenons à concevoir un traitement similaire sans les effets secondaires délétères, alors nous pourrions obtenir quelque chose de potentiellement meilleur que ce qui existe actuellement", a avancé le Dr Thompson. Par ailleurs, la découverte des chercheurs "pourrait expliquer la consommation excessive d'alcool chez les patients souffrant de douleurs persistantes, malgré les conséquences néfastes sur la santé à long terme", ont conclu les auteurs.

Rédigé le  28 juin 2017 16:48  -  Lien permanent
0 Commentaires  

BIERE RUSSE....

En Russie, la bière n’était pas reconnue comme une boisson alcoolisée jusqu’en 2011

Le pays qui consomme le plus d’alcool au monde n’est autre que la Russie.

Jusqu’en 2011, sa législation était bien claire :

une boisson contenant moins de 10 % de taux d’alcool n’est pas alcoolisée,

mettant ainsi la bière hors course.

Rédigé le  21 fév. 2017 15:24  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Un shot d’espresso dans votre demi, la nouvelle boisson

Un shot d’espresso dans votre demi, la nouvelle boisson signée Starbucks


La chaîne de cafés présente en vidéo un nouveau combo intrigant, un shot d’espresso marié à un demi d’IPA. 
(© YouTube / Starbucks)

Toujours à la recherche de nouveautés pour renouveler sa carte, la chaîne de cafés Starbucks vient de lancer une breuvage né d’un mariage inattendu. Bière et café, deux des boissons les plus appréciées dans le monde entier s’enchevêtrent pour former un duo aux couleurs dorées.

Une histoire de mousse

La recette, c’est Justin, employé en recherches et développement par la firme américaine, qui l’a concoctée. Mêlant une bière IPA, diminutif d’Indian Pale Ale, et un espresso, ce breuvage est plus subtil qu’il n’y paraît. D’un côté la bière craft apporte ses notes légère et acidulée, et de l’autre le café, avec ses arômes puissants et corsés, réveille ce cocktail étonnant. D’abord passé au shaker, le café libère une mousse à poser délicatement sur celle de la bière. Versé directement dans le verre au dernier moment, le shot d’espresso forme ensuite un nuage aux couleurs caramel.

Une première pour Starbucks

C’est la première fois que la chaîne de cafés originaire de Seattle invite la bière à sa carte dans une création maison. Avec un lancement dans plus de 440 établissements aux États-Unis, cette association bière et café devrait rapidement se forger une réputation, surtout chez les amateurs de bières craft dont le nombre d’aficionados ne cesse d’augmenter avec plusieurs milliers de microbrasseries répertoriées sur le seul territoire américain. Répondant au doux nom d'”Espresso Cloud IPA”, cette recette est tout de même à consommer avec modération.

Rédigé le  19 oct. 2016 20:53  -  Lien permanent
0 Commentaires  

+ DE 80 STYLES DE BIERES

Il y a plus de 80 styles de bière différents

"Je vais prendre une blanche”. Les bières ne se limitent pas à la simple blonde, brune, blanche. En fait, ce ne sont même pas des styles de bières. En France, on a l’habitude d’appeler les bières en fonction de leur couleur, mais une blanche n’est pas un style de bière à proprement parler. Il existe près de 80 styles de bières différents, allant de l’American Lager à la British IPA en passant par le lambic.

Verres de bières de différents styles
Rédigé le  6 oct. 2016 16:40  -  Lien permanent
0 Commentaires  

+ DE 100 VARIETES DE HOUBLONS...

Il existe plus de 100 variétés de houblon différentes sur terre

Ah le houblon, cette plante qui confère des si beaux arômes aux bières que l’on boit. En fonction de leur variété, chaque houblon est plus ou moins amérisant et/ou aromatique. Pour en citer quelques un : Citra, Chinook, Colombus, Nelson Sauvin, Simcoe etc.

Cônes de houblon

Rédigé le  6 oct. 2016 16:10  -  Lien permanent
0 Commentaires